To Top

les Questions les plus fréquemment posées



​​les Questions les plus fréquemment posées


À travers la voie électronique de l'Omrah conformément aux directives de son majesté le héritier N° 20239/11/22/22, 1 u de 22-23/3/1428 AH, et N° 12923 de 3/2/1433 AH.
Au début du mois (de l'hégire) Safar chaque année, en application de l'ordonnance royale N° x/b/20310 de 27/12/1420.
Le 15 chawal de chaque année, en application de l'ordonnance royale N° x/b/20310 de 27/12/1420.
Fin de Cha'aban de chaque année, en coordination avec le ministère des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite.
Il est permis à celui qui vient pour effectuer l'Omra de rester un mois dans le Royaume en fonction de l'ordonnance royale N° x/b/20310 de 27/12/1420.
Le pourcentage 1% + (500) personnes ayant dépassé la durée de séjour, conformément au télégramme de son Altesse le héritier, Vice-Premier Ministre, Ministre de l'intérieur, N° 73405/u de 4-5/12/1430 AH.
Un mois, pendant la période de Safar Jusqu'à Joumada II. Elle devient 15 jours après cette période.
Fin du mois Joumada II de tout an de l'hégire, conformément aux normes du Ministère du Hadj approuvées par Son Altesse le prince héritier (qu'Allah le protège).
1-Être certifiée par un organisme officiel de son pays conformément aux règles de l'organisation des services concernant l'Omra. 2-Être membre d'IATA, en coordination avec le Ministère des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite. 3-Payer la valeur de la garantie bancaire à l'entreprise saoudienne. 4-Ne pas émettre des coupons (vouchers) de paiements électroniques à aucune entreprise contre laquelle sont enregistrées n'importe quelle suspension administrative ou une suspension à cause de la violation des normes. 5-Respecter toutes les normes relatives à la fourniture des services à ceux qui viennent pour effectuer l'Omra. 6-Ne pas offrir les paquets de services sur les territoires de l'Arabie saoudite.
1-Élaborer les plans opérationnels par le Ministère du Hadj. 2-Adopter les paquets de services. 3-Documenter les contrats des agents étrangers. 4-Ne pas délivrer des visas d'Omra aux femmes, sauf si elles sont accompagnées d'un tabou légitime ou un groupe de femmes.
​Dans le cas où une personne accomplissant la Omra (moat'amer) perd son passeport, il doit suivre les étapes suivantes pour obtenir un Laissez-passer de son ambassade: 1. prévenir le commissariat de police situé à l'endroit où le passeport est perdu 2. Le commissariat de police émet un procès verbal au profit du moat'amer 3. le moat'amer délivre le procès-verbal émis par la police concernant la déclaration de perte à sa société d'Umrah 4. La Société concernée délivre le moat'amer un imprimé de ses données et y appose le sceau de la société 5. La société concernée de l’Omra accomplit tous actes et formalités nécessaires à la délivrance du Laissez-passer 6. La Société de l’omrah ou le moat'amer se rend à son ambassade, accompagné par le procès-verbal de la déclaration de perte émis par la police et de l'imprimé scellé par la Société de l’omrah. 7. L'ambassade délivre un passeport au profit du moat'amer sur la base du procès-verbal émis par la police et de l'imprimé scellé par la Société de l’omrah. Il est préférable d'avoir en sa possession un document attestant l'exactitude de ses données (telles que la carte d’identité personnelle ou la carte professionnelle) 8. La Société de l'omrah ou le moat'amer se rend au Département des Expatriés dans sa région afin de sceller le document du laissez- passer de sorte qu'il serait en mesure de retourner dans son pays.​